NewsBons plans

RANDONNÉE LANDES : La Voie du Littoral et les chemins de Saint-Jacques de Compostelle

Publié le : 10/01/2022

Ce mois-ci, on vous emmène en balade sur les chemins de Compostelle dans le Sud des Landes et le Pays basque. Allez, on attrape son bâton, son crédencial, sa besace, et on part découvrir la Voie Littorale, un itinéraire historique emprunté par les pèlerins pendant sept siècles.

RANDONNÉE LANDES

Dans les "baskets" d'un pèlerin du XIIIe siècle

Né et développé tout au long du Moyen Âge, le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle attire encore des centaines de milliers de pèlerins, marcheurs en quête de spiritualité et randonneurs au long cours, qu'ils soient croyants ou non. Au bout du chemin, la cathédrale Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne, où se trouve le tombeau de saint Jacques le Majeur, apôtre du Christ et évangélisateur de la péninsule ibérique. Au XIIIe siècle, Saint-Jacques-de-Compostelle devient un lieu de pèlerinage aussi important que Rome et Jérusalem. Aujourd'hui, plus de 300 000 marcheurs arpentent les chemins de Compostelle chaque année.

La voie du littoral : 150 km de Sanguinet à Tarnos

La voie dite de "Soulac", voie Littorale ou voie des Anglais, est un itinéraire secondaire du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Il débute à Soulac-sur-Mer et se termine à Irun en Espagne. Dans le département des Landes, ce chemin tracé par la foi suit la Côte d'Argent sur 150 km, de Sanguinet, au Nord, à Tarnos, au Sud. Dans le Pays basque, le chemin littoral passe par Bayonne, Saint-Jean-de-Luz et Hendaye, avant de se plonger plein sud sur l'Espagne.

Ondres et Tarnos

Réaménagée en 2008, la Voie du Littoral traverse le Seignanx du nord au sud et longe le littoral aquitain jusqu'à Tarnos et son chapelet de lacs. Le parcours est très bien balisé et facilement accessible depuis notre camping des Landes. Le sentier passe notamment par Ondres et Tarnos sur des chemins sacrés multi-centenaires.

Au début du XVIe siècle, le village d'Ondres devient une étape obligée du pèlerinage de Compostelle. Les pèlerins délaissent la voie Bordeaux-Astorga, à Castets, au profit de la route du littoral qui traverse Ondres et Tarnos, dernières villes landaises avant le Pays basque. À Tarnos, l'église Saint Vincent mérite le détour. Construite au XIIe siècle et fortifiée au XIVe siècle, elle faisait partie d'une commanderie-hôpital des Chevaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

Bayonne

En quittant Tarnos et la côte landaise, la Voie de Littoral file droit vers Bayonne. Au carrefour de la voie de Soulac et du Camino del Norte, la capitale historique du Pays basque était et reste une étape incontournable pour les pèlerins. Dès le XIIe siècle, les pèlerins de passage y faisaient halte et bénéficiaient de l'hospitalité et de la charité des moines. Il faudra absolument visiter la cathédrale Sainte-Marie, inscrite au Patrimoine de l'UNESCO au titre des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

De là, on peut continuer sur la voie du Littoral, puis enjamber le "Camino del Norte" (le Chemin du Nord) pour rallier le quartier de Santiago à Irun, à la frontière espagnole. Il est également possible d'emprunter la Voie du Baztan pour rejoindre Pampelune via le "Camino francés", ou de suivre la voie de la Nive vers Saint-Jean-Pied-de-Port et Roncevaux, avant de traverser les Pyrénées.

Bidart

Bidart, premier village rencontré après Bayonne, mérite aussi que l'on s'y attarde. Son nom vient de "bide artean", qui signifie à la croisée des chemins. Son église du XVIe siècle renferme une statue en bois de saint Jacques en tenue de pèlerin, datée du XIIe siècle. L'édifice est entouré d'un cimetière, où se dressent de nombreuses stèles discoïdales basques. Sur la falaise face à l'océan, la chapelle Sainte-Madeleine, dédiée aux marins, constitue une halte agréable pour les pèlerins, avec un magnifique point de vue sur l'océan.

Saint-Jean-de-Luz

Sur la côte basque, Saint-Jean-de-Luz a toujours accueilli les pèlerins. Au Moyen Âge, les moines offraient l'hospitalité aux fidèles venus par la voie des Anglais. Profitez-en pour visiter l'église Saint-Jean-Baptiste où fut célébré le mariage de Louis XIV et de l'Infante Marie Thérèse d'Espagne le 9 juin 1660. Témoin du passé jacquaire de la cité luzienne, le vitrail de la chapelle sud représente saint Jacques le Majeure.

Hendaye

Dernière ville côtière avant l'Espagne, Hendaye est le point le plus méridional de la voie Littorale qui mène à la cathédrale Saint-Jacques-de-Compostelle. Avant 1850, date de la construction du pont Saint-Jacques, les pèlerins avaient le choix de traverser le fleuve Bidassoa en barque (moyennant un péage), ou bien franchir la frontière en faisant un détour par Béhobie.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Retour au Blog

 
 
Découvrez notre gamme de locatifs